samedi , 28 janvier 2023

Attentat

Auteure: Amélie Nothomb

Editeur: Albin Michel – 1997 (207 pages)/ Le Livre de Poche – 2001 (152 pages)

Lu en novembre 2022

Mon avis: Epiphane Otos est un Quasimodo du temps présent. Epouvantablement laid, à 29 ans, il n’a jamais connu l’amour, et rêve d’une belle Esmeralda qui passerait outre son apparence repoussante et ne verrait de lui que son éblouissante beauté intérieure.

Et voilà qu’un jour, le miracle semble se produire : Epiphane rencontre Ethel, une actrice divinement belle. Il en tombe aussitôt amoureux, tandis que la jeune femme ne semble pas s’apercevoir de sa laideur. Une amitié profonde naît entre les deux personnages, mais le drame s’amorce lorsque Ethel tombe amoureuse à son tour, non d’Epiphane, mais d’un stupide bellâtre (selon les termes du même Epiphane) qui ne s’intéresse qu’à la plastique de rêve de la jeune femme. Pendant ce temps, Epiphane se consume d’amour et de jalousie et se demande s’il doit déclarer sa flamme à Ethel, au risque de la perdre, mais avec l’espoir qu’elle l’aime en retour.

Dans « Attentat », Amélie Nothomb flingue allègrement notre société schizophrénique qui, d’une part, voudrait nous convaincre qu’il ne faut pas s’arrêter à l’apparence physique, et d’autre part, ne cesse de nous matraquer à coup d’images de top-models photoshoppés, de conseils en maquillage et relooking, de coaching alimentaire et de contes de fée où le prince est toujours charmant. Elle pointe également le paradoxe de Quasimodo : « Il y a quelque chose de mal digéré à propos de Quasimodo : les lecteurs ne peuvent que l’aimer, le pauvre – il est si horrible, on a pitié de lui, c’est la victime née. Quand il s’éprend d’Esméralda, on a envie de crier à la belle : « Aime-le ! Il est désarmant ! Ne t’arrête pas à son aspect extérieur ! » Tout cela est bien joli, mais pourquoi attendrait- on plus de justice de la part d’Esméralda que de Quasimodo ? Qu’a-t-il fait d’autre, lui, que s’arrêter à l’aspect extérieur de la créature ? Il est censé nous montrer la supériorité de la beauté intérieure par rapport à la beauté visible. En ce cas, il devrait tomber amoureux d’une vieille édentée : c’est alors qu’il serait crédible. Or l’élue de son cœur est une superbe bohémienne dont il n’est que trop facile de s’éprendre. Et l’on voudrait nous persuader que ce bossu a l’âme pure ? »
A travers ce conte cruel et sarcastique, Amélie Nothomb pousse le lecteur à réfléchir aux mystères de l’amour, et à la tyrannie de la beauté et à sa subjectivité, et égratigne au passage les milieux de l’art, du cinéma et de la mode, rien que ça. Un roman court, mais intense, donc.

#LisezVousLeBelge

Présentation par l’éditeur:

« La première fois que je me vis dans un miroir, je ris : je ne croyais pas que c’était moi. A présent, quand je regarde mon reflet, je ris : je sais que c’est moi. Et tant de hideur a quelque chose de drôle. » Epiphane Otos serait-il condamné par sa laideur à vivre exclu de la société des hommes et interdit d’amour ?
Devenu la star – paradoxale – d’une agence de top models, Epiphane sera tour à tour martyr et bourreau, ambassadeur de la monstruosité internationale… et amoureux de la divine Ethel, une jeune comédienne émue par sa laideur.
Sur un thème éternel, la romancière d’Hygiène de l’assassin et des Catilinaires nous offre un conte cruel et drôle, à la fois distancié et tendre.
Evaluation :

Voir aussi

Roca Pelada

Auteur: Eduardo Fernando Varela Editeur: Métailié – 13 janvier 2023 (352 pages) Lu en décembre …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :