samedi , 15 juin 2024

Le temps des cerises

Auteure: Montserrat Roig

Editeur: Editions La Croisée – 15 mai 2024 (240 pages)

Lu en mai 2024

Mon avis: Barcelone, 1974. Franco est toujours au pouvoir, mais ça commence à sentir le sapin, et pour lui, et pour la société patriarcale et autoritaire qu’il incarne. Un vent d’émancipation politique et sociale commence à se lever, qui vient secouer ce carcan passéiste.

C’est dans ce contexte mouvant que Natàlia, la trentaine, revient dans sa ville natale après douze ans d’absence passés à Paris et Londres. Avec son œil de photographe professionnelle, elle observe les membres de son entourage, pour la plupart issus de la bourgeoisie aisée, qui voient arriver un avenir incertain.

« Le temps des cerises » est une chronique familiale ramassée en 250 pages, qui se penche sur l’histoire d’une famille catalane, de la guerre civile à la fin du franquisme.

La narration est assez particulière, une sorte de flux de conscience choral, sans marques de dialogue ou de temporalité, introduisant dès le départ une foule de personnages. Cela donne une impression de flou, et j’ai eu du mal à entrer dans le roman. Mais on s’habitue ensuite à l’exercice et on se repère sans plus trop de difficulté entre les personnages et les époques. Cette technique, qui pourrait sembler artificielle ou rébarbative, donne cependant lieu à quelques morceaux de bravoure, notamment le mariage de la domestique de la famille, ou la démonstration Tupperware. Le coup d’œil est acéré, la plume impitoyable pour les riches, à peu près bienveillante pour les pauvres et la jeunesse.

Dans ce roman publié en 1977, Montserrat Roig (1946-1991) brasse les thèmes propres à cette période trouble de l’Espagne, notamment les compromissions politiques et financières, la trahison des idéaux, les antagonismes fascisme/communisme, royauté/république, nationalisme/régionalisme. Mais elle observe surtout les différentes générations de femmes et les prémices du féminisme.

J’ai trouvé qu’il n’était pas évident de s’attacher aux personnages, peut-être à cause du ton neutre et distant de la narration. Je pense aussi qu’il faut un minimum de connaissances historico-politiques pour appréhender au mieux ce roman, qui reste néanmoins une découverte intéressante.

En partenariat avec les Editions La Croisée via Netgalley.

#LeTempsdescerises #NetGalleyFrance

Présentation par l’éditeur:

Printemps 1974. Après douze ans à Paris et à Londres, Natàlia Miralpeix revient dans sa ville natale de Barcelone. On lui dit que rien n’a changé, mais tout a changé : la révolution sexuelle, politique et artistique bouillonne. Franco est au pouvoir, mais plus pour longtemps. La jeune génération va renverser les autres. Natàlia découvre comment le temps, la guerre et la politique ont abîmé ses proches. Son père, lui, demeure introuvable.
Le Temps des cerises est la saga époustouflante d’une famille catalane en perte de repères, racontée dans un style féroce qui défie les conventions. La ville de Barcelone y est un personnage tour à tour chaleureux et inquiétant, et les femmes portent en elles les germes d’un féminisme à venir, d’une vie enfin à soi.

Montserrat Roig est une figure majeure des lettres catalanes. Elle est considérée comme la pionnière d’une vision féministe et engagée de la littérature, à l’instar d’Annie Ernaux en France. Son œuvre romanesque n’avait encore jamais été publiée en France.

Evaluation :

Voir aussi

Le héron de Guernica

Auteur: Antoine Choplin Editeur: Editions du Rouergue – 2011 (158 pages)/Points – 2015 (168 pages) …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.