mercredi , 8 décembre 2021

Sentinelle

Auteur: Philippe Beheydt

Editeur: Lansman – 2003 (43 pages)

Lu en septembre 2021

Mon avis: Quelque part, au milieu de nulle part, une barricade.

Une guerre, commencée il y a si longtemps que personne ne se souvient du quand, du comment ni du pourquoi. Ni même de qui est l’adversaire. On sait juste que de l’autre côté, c’est l’Ennemi.

Aux aguets derrière la barricade, cinq combattants, trois hommes, deux femmes, plus ou moins jeunes, en tout cas pas très vieux, mais là depuis si longtemps qu’ils n’ont connu que la guerre, et que le plus jeune d’entre eux était un enfant-soldat, devenu adulte-soldat.

Dans l’attente d’une éventuelle attaque, ils montent la garde. Autour d’eux, le silence. En eux, l’angoisse, les questions : pourquoi cette guerre, pourquoi eux, pourquoi (pour qui) vivre ou mourir.

Le silence est oppressant, l’attente longue, l’angoisse et l’absence de réponses insupportables. Cette nuit-là, c’en est trop, trop de peurs, de cauchemars, de non-dits, de mensonges, de vies brisées avant même d’avoir commencé, trop peu d’espoir, de liberté, de sens. Alors survient le drame, et la vérité se dévoile.

Pièce de théâtre éditée en 2003, « Sentinelle » évoque l’absurdité de la guerre, la jeunesse sacrifiée, le besoin ou le désir de vivre une vie normale, en tournant autour du thème de l’enfermement : la barricade sert-elle à protéger ou à enfermer ? L’ennemi est-il en face, ou dans mon propre camp ? Et pourquoi ? Perversité, emprise, peur insondable du vide, de l’absence, de la solitude ?

Un texte simple mais qui suscite le questionnement, des phrases brèves mais qui en disent long, des dialogues tendus qui parlent en sourdine d’amour et de bienveillance. Le ton est tantôt âpre tantôt consolateur, et de nombreux apartés permettent au lecteur/spectateur d’appréhender peu à peu le contexte et d’apprendre ce que les personnages ignorent ou pensent les uns des autres.

Avec ses personnages attachants et malgré un thème sombre (et même si je n’y connais pas grand-chose en théâtre), Sentinelle est une jolie découverte.

Présentation par l’éditeur:

Dans un endroit oublié du monde, au milieu de nulle part, une barricade se dresse. Voilà maintenant plusieurs années que cinq combattants y montent la garde. Dans cette prison sans mur, meublée d’angoisses et de mensonges, ils (sur)vivent ensemble. Une jeunesse brisée, rongée par l’absurdité de la guerre, tente de comprendre ce qui lui arrive et de redonner un sens à sa vie. Un désir trop fort qui va bouleverser, en une nuit, une attente devenue insupportable.
Au fil des mots et des silences, les langues se délient pour nous faire découvrir et apprécier ce texte à l’amer goût d’actualité.

Evaluation :

Voir aussi

Le ciel de Lima

Auteur: Juan Gómez Bárcena Editeur: Editions Baromètre – 2020 (336 pages) Lu en octobre 2021 …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :