mardi , 21 août 2018
Accueil / Archives de tags : littérature anglophone

Archives de tags : littérature anglophone

La chorale des maîtres bouchers

Auteur: Louise Erdrich Editeur: Le Livre de Poche – 2007 (568 pages) Lu en août 2018 Mon avis: En 1918, le jeune Fidelis rentre de la guerre. Au pays des perdants, la vie s’annonce difficile, et il n’hésite pas longtemps avant d’émigrer aux Etats-Unis. Quittant l’Allemagne avec pour tout bagage une …

En savoir plus »

Made in Trenton

Auteur: Tadzio Koelb Editeur: Buchet-Chastel – 23 août 2018 (256 pages) Lu en juillet 2018 Mon avis: Un imposteur. Abe Kunstler n’est qu’un imposteur. Ca a commencé en 1946, juste après la deuxième guerre mondiale. A Trenton, dans le New Jersey, l’industrie est en plein essor. Les femmes qui travaillaient à …

En savoir plus »

Les heures rouges

Auteur: Leni Zumas Editeur: Presses de la Cité – 16 août 2018 (408 pages) Lu en juillet 2018 Mon avis: Newville, Oregon, bientôt. Les heures tournent, pour Roberta, Susan, Mattie et Gin, quatre femmes qui symbolisent chacune un combat contre les hommes et la société. Roberta, “la biographe”, est professeure d’histoire …

En savoir plus »

Les fureurs invisibles du coeur

Auteur: John Boyne Editeur: JC Lattès – 22 août 2018 (580 pages) Lu en juillet 2018 Mon avis: ♫ Un oranger, sur le sol irlandais / On ne le verra jamais… ♫ Et un homosexuel heureux, sur le sol irlandais, le verra-t-on un jour ? C’est ce qu’on se demande tout au long …

En savoir plus »

Maria Vittoria

Auteur: Elise Valmorbida Editeur: Préludes – 19 septembre 2018 (448 pages) Lu en juillet 2018 Mon avis: Involontairement, j’ai lu coup sur coup deux romans qui se situent à la même époque (d’un après-guerre à l’autre) et sont relativement proches géographiquement parlant. Et pourtant ils racontent des univers totalement différents. Là …

En savoir plus »

Un gentleman à Moscou

Auteur: Amor Towles Editeur: Fayard – 22 août 2018 (576 pages) Lu en juillet 2018 Mon avis: En cet an de grâce 1922, la Mère Russie, désormais bolchevique, n’apprécie guère qu’on lui résiste. Le comte Alexander Rostov, aristocrate imperturbable et invétéré, en fait les frais. Refusant de renier sa classe sociale, …

En savoir plus »

Et qui va promener le chien?

Auteur: Stephen McCauley Editeur: 10/18 – 1999 (400 pages) Lu en juin 2018 Mon avis: Situé dans ce haut lieu du savoir et de la culture qu’est Cambridge (Massachusetts), censé former l’élite intellectuelle grâce à son université de Harvard, ce roman nous montre, assez paradoxalement, un fameux échantillon de loosers patentés …

En savoir plus »

Un manoir en Cornouailles

Auteur: Eve Chase Editeur: Nil – 2018 (456 pages) Lu en mai 2018 Mon avis: Sapristi, que m’arrive-t-il ? Serais-je, malgré les apparences, une romantique qui s’ignore ? Parce que bon, c’est pas que je sois la plus cynique du monde, mais de là à me laisser captiver comme une bleue par un …

En savoir plus »

Qui je suis

Auteur: Mindy Mejia Editeur: Fayard/Mazarine – 2018 (393 pages) Lu en mai 2018 Mon avis: Qui es-tu, Hattie Hoffman ? Question sans intérêt, puisque tout le monde le sait à Pine Valley. Tu es une jeune fille de presque 18 ans, brillante élève en terminale de ton lycée de cambrousse du Minnesota. …

En savoir plus »

Un mariage anglais

Auteur: Claire Fuller Editeur: Stock – 2018 (355 pages) Lu en mai 2018 Mon avis: “Un mariage anglais”, ou l’autopsie d’une passion aveugle. 1976. Ingrid, étudiante de 20 ans, tombe follement amoureuse de son professeur de littérature. Gil a deux fois son âge mais cela ne l’empêche pas d’être pris …

En savoir plus »