jeudi , 18 avril 2024

Un acte de gloire

Auteur: Ferdia Lennon

Editeur: Buchet-Chastel – 14 mars 2024 (352 pages)

Lu en mars 2024

Mon avis: 412 avant J.-C., à Syracuse. Les troupes de l’arrogante Athènes, qui voulait conquérir la Sicile, essuient une lourde défaite. Des milliers de prisonniers athéniens sont enfermés dans les carrières de calcaire aux abords de la ville, le seul endroit suffisamment grand pour « accueillir » autant de personnes. Les Grecs y sont abandonnés à leur sort, à peine nourris, exposés au soleil et aux intempéries avec pour seul abri possible les anfractuosités de la roche. Autant dire que leur espérance de vie est infime. Jusqu’au jour où deux jeunes Syracusains, Gélon et Lampo, potiers au chômage et sans le sou, décident de nourrir ceux parmi les prisonniers qui sauront réciter des vers d’Euripide. De là, naît dans la tête de Gélon l’idée un peu folle de monter non pas une, mais deux pièces de théâtre, Médée et Les Troyennes.

Théâtre contre nourriture, c’est le deal. Est-ce là l’acte de gloire du titre ? On peut en douter : donner à manger à des prisonniers affamés à condition qu’ils acceptent de monter sur les planches, voilà qui n’est guère équitable. L’acte de gloire sera plutôt à chercher dans le comportement de nos deux metteurs en scène improvisés, après la débâcle de la représentation.

Ce roman se lit sans déplaisir, mais il me laisse perplexe : quelle était l’intention de l’auteur ? D’une part, il utilise le ressort de la farce avec ce duo des contraires : l’un sérieux, sombre, intelligent, obsédé par le théâtre, le second clown maladroit et naïf au cœur tendre. L’auteur crée aussi un décalage censément humoristique en adoptant un langage moderne, familier et grossier, aux antipodes de celui des textes d’Euripide. D’autre part, l’action relève littéralement d’une tragédie grecque, avec ces prisonniers qui se prêtent au jeu pour un bout de pain et une outre de vin, pour s’assurer quelques jours de survie tout en sachant qu’il n’y a d’espoir de liberté que dans la mort.

Un curieux mélange tragi-comique, donc, et s’il est question de la puissance de l’art, capable de transcender les anciennes rivalités pour nous ramener à notre commune humanité, le message m’a paru un peu confus, parce qu’ici il ne me semble pas poussé au bout de sa logique.

En partenariat avec les Editions Buchet-Chastel via NetGalley.

#Unactedegloire #NetGalleyFrance

Présentation par l’éditeur:

412 avant notre ère, au lendemain de la victoire de Syracuse lors des guerres du Péloponnèse. Alors que des milliers de prisonniers athéniens croupissent dans des carrières, deux jeunes potiers sans le sou, Gélon et Lampo, offrent du vin et des olives à qui voudra bien réciter des vers d’Euripide. Parmi les hommesaffamés, les candidats ne manquent pas. Bientôt, naît le projet fou de monter Médée et Les Troyennes au beau milieu de cette prison à ciel ouvert.

Mêlant une parfaite connaissance du monde antique au parler savoureux des pubs irlandais, Ferdia Lennon signe un roman à cadre historique résolument moderne, embarquant le lecteur dans une aventure tragi-comique inoubliable. D’une actualité brûlante, Un acte de gloire est une puissante réflexion sur le pouvoir de l’art et sur les interstices où renaît l’humanité après la guerre.

Evaluation :

Voir aussi

Nous nous verrons en août

Auteur: Gabriel García Márquez Editeur: Grasset – 13 mars 2024 (130 pages) Lu en mars …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.