mercredi , 21 février 2024

Khat: journal d’un réfugié

Auteur: Ximo Abadía

Editeur: La Joie de Lire – 17 juin 2022 (140 pages)

Prix Fauve des Lycéens au festival d’Angoulême 2023

Lu en février 2023

Mon avis: A l’âge de 4 ans, Natan fuit l’Erythrée, son pays natal et dictatorial, avec son père. Ils se réfugient en Ethiopie, dans un ghetto sordide de la capitale Addis-Abeba. La situation y est à peine meilleure qu’en Erythrée : faim, soif, misère, situation sanitaire et sociale catastrophique, violence, insécurité. Pendant des années, Natan et son père survivent en fouillant les décharges pour revendre ce qu’ils y trouvent. Puis, parce que Natan et ses semblables ont osé manifester pour attirer l’attention des autorités sur leur sort misérable, ils passent à plusieurs reprises par la case prison, où ils subissent tortures et privations, parfois jusqu’à ce que mort s’ensuive. Après en avoir réchappé une énième fois, Natan décide de tenter sa chance en Europe. Soudan, Tchad, Egypte, Lybie sont les stations de son calvaire, jusqu’à finalement atteindre le port de Valence en Espagne.
« Khat, journal d’un réfugié » est le récit d’un parcours migratoire tristement, dramatiquement, banalement semblable à celui de milliers d’autres migrants africains fuyant la violence ou la misère de leur pays, et qui échouent, pour beaucoup, abandonnés en plein désert par leurs passeurs, ou noyés au fond de la Méditerranée.
Les couleurs sont criardes et le trait enfantin (je ne suis pas très fan), et le texte et les dessins à la craie grasse sont minimalistes mais néanmoins suffisamment évocateurs pour que le public auquel s’adresse cette BD (« à partir de 12 ans ») comprenne le message et les horreurs vécues par Natan et ses compagnons d’infortune. L’approche est sans doute efficace pour frapper les esprits des ados (mais il faudrait leur poser la question), mais elle ne constitue qu’une introduction à la problématique, et elle laissera donc sur leur faim ceux/celles déjà sensibilisé.e.s et/ou qui voudraient approfondir le sujet.

En partenariat avec les Editions La Joie de Lire via une opération Masse critique de Babelio.

Présentation par l’éditeur:

Le 17 juin 2018, trois bateaux accostent au port de Valence. À leur bord, des centaines de migrants. Ximo Abadía raconte le destin de l’un de ces anonymes qu’il a rencontré. Le périple de Natan, un jeune Érythréen, commence dès son plus jeune âge. Pour fuir la dictature, sa famille part en Éthiopie. Mais la situation n’est guère meilleure dans le pays voisin. Très vite, l’existence de Natan devient un vrai enfer. Faim et misère n’entament toutefois pas son optimisme et surtout son instinct de survie. Après une succession de séjours en prison, il décide de tout tenter pour rejoindre l’Europe… Une bande dessinée puissante qui conjugue une fascinante économie de mots et un trait qui devient génialement abstrait.

Evaluation :

Voir aussi

Elixir

Auteure: Kapka Kassabova Editeur: Marchialy – 2023 (475 pages) Lu en janvier 2024 Mon avis: …