vendredi , 12 avril 2024

Fière comme une batelière

Auteure: Maryna Uzun

Editeur: Livre Actualité – 31 août 2023 (148 pages)

Lu en novembre 2023

Mon avis: La batelière, c’est Irène, née en 1926 sur les bords de la Sambre en Belgique. Elle nous raconte son histoire par l’intermédiaire de sa petite-fille Alicia, qui a décidé, après la mort d’Irène, d’immortaliser la vie rocambolesque de celle-ci dans un livre.

Or donc, Irène est née dans une famille de bateliers, pas forcément aimante, et d’ailleurs la petite n’en sera pas vraiment aimée. Mais qu’importe: même si elle n’a pas d’instruction, elle a du tempérament, du courage, de l’intelligence et de la beauté. A même pas 20 ans, elle tombe irrémédiablement amoureuse de Raffaele, soldat italien égaré quelque part en Lorraine dans la tourmente de la Seconde Guerre mondiale.

De la région de Charleroi à la Calabre et retour, la vie d’Irène est tout sauf oisive. Travailleuse acharnée, elle porte son foyer à bout de bras sans jamais désespérer, malgré les relations aigres-douces avec famille et belle-famille, malgré le manque d’argent, malgré les écarts et le peu d’implication de son homme, qui ne rentre dans le rang qu’une fois embauché à la mine ; malgré qu’à aucun moment la générosité tous azimuts d’Irène ne soit payée en retour. Une femme-courage, haute en verbe et en couleurs, dotée d’une vitalité sans bornes.

L’écriture de Maryna Uzun est à l’image de son héroïne, virevoltante, exubérante, pleine d’une fougue et d’une joie de vivre presque enfantines, à laquelle s’ajoute une touche d’humour et de poésie.

Mais malgré tout cela, ou peut-être à cause (et tant pis si je passe pour une grincheuse apathique) de ce style débordant d’énergie qui ne m’a pas laissé reprendre mon souffle et qui donne une impression de survol à toute berzingue, je n’ai pas réussi à m’attacher aux personnages et à leur histoire, en dépit du contexte pourtant intéressant de la batellerie et de la vie des mineurs italiens émigrés dans les charbonnages belges dans les années 50-60.

Merci néanmoins à Maryna Uzun de m’avoir contactée pour me proposer ce roman.

Présentation par l’éditeur:

Née en 1926, au bord de la Sambre, une gamine est négligée et presque haïe par sa mère, cultivée et distinguée. Sa chance se révèle d’être belle, rebelle et intelligente ainsi que d’hériter la gnaque de son père, illettré.
Sa curiosité universelle l’élèvera peu à peu et créera sa personnalité autodidacte. Elle s’impose avec le temps et sera la seule, dans sa fratrie batelière de onze enfants, à évoluer aussi fort. Si son adoré Raffaele, venu d’un coin magique mais pauvre de l’Italie, a eu le privilège d’être instruit, il n’a pas la détermination d’Irène qui, dès l’adolescence, a pris soin de ses parents vieillissants…

Evaluation :

Voir aussi

Un acte de gloire

Auteur: Ferdia Lennon Editeur: Buchet-Chastel – 14 mars 2024 (352 pages) Lu en mars 2024 …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.