dimanche , 19 novembre 2017
Accueil / Etoiles / 3 étoiles / Soufi, mon amour

Soufi, mon amour

Auteur: Elif Shafak

Editeur: 10/18 – 2011 (473 pages)

Lu en 2012

soufi mon amourMon avis: Ceci est un roman d’amour, qu’il s’agisse de l’amour de Dieu, de son prochain, de l’amour filial, charnel ou spirituel, c’est la même chose puisqu’à la fin Tout n’est qu’Un.
C’est ce que va découvrir Ella en lisant le manuscrit d’un auteur inconnu, pour le compte de son employeur, éditeur.
Ella, la quarantaine, se croit heureuse dans le rôle de la femme au foyer, entre son mari et ses trois enfants, son ménage et ses cours de cuisine. Vie bien réglée, parfaite, où l’imprévu et l’inconnu sont indésirables. A moins que « Doux Blasphème », le manuscrit en question, et surtout Aziz, son auteur, ne viennent tout remettre en question, en mettant Ella sur la Voie soufie, la voie de l’instant présent, de la compassion, du lâcher-prise.
Le manuscrit raconte l’histoire du poète musulman Rûmi, au 13ème siècle, et de sa rencontre avec le derviche errant Shams de Tabriz. Rencontre décisive pour le destin de chacun, qui donnera naissance à une amitié profonde, presque insensée tant elle aura de conséquences sur l’entourage et la réputation des personnages.
Soufi, mon amour est découpé en courts chapitres, décrivant alternativement les étapes de la rencontre entre Rûmi et Shams racontées tour à tour par les différents protagonistes de ce drame annoncé, et en parallèle celles de la renaissance d’Ella grâce à sa rencontre avec Aziz.
On apprend des choses sur le soufisme, le style est fluide, le roman se lit rapidement, est parfois difficile à lâcher.
Ce n’est pas totalement un coup de coeur, même si on parle d’amour à toutes les pages, mais j’ai aimé cette histoire. Ce n’est pas non plus un monument de littérature, on frôle parfois un peu trop la guimauve ou les clichés moralisateurs, mais ce roman m’a emportée, m’a apaisée aussi.
On rêve d’une rencontre telle que celle d’Ella et Aziz, peut-être parce qu’on peut se reconnaître vaguement dans cette personnalité qui balance entre volonté de tout contrôler pour se rassurer et confort de la passivité. A moins que finalement il n’y ait une troisième Ella : celle qui a la certitude qu’un jour se produira un déclic qui bouleversera tout.

Présentation par l’éditeur:

Après quarante ans d’une vie confortable, sans éclat ni passion, Ella n’imaginait pas un jour changer sa destinée. Engagée comme lectrice, elle découvre un manuscrit retraçant la rencontre au XIIe siècle du poète Rûmi avec le plus célèbre derviche du monde musulman. C’est la révélation. Transcendée par cette histoire, elle s’initie au soufisme et à la splendeur de l’amour…

Evaluation :

Voir aussi

Au revoir là-haut

Auteur: Pierre Lemaître Editeur: Albin Michel – 2013 (576 pages) Prix Goncourt 2013 – Prix …