samedi , 27 novembre 2021

Généalogie du mal

Auteur: You-jeong Jeong

Éditeur: Picquier poche – 2020 (424 pages)

Lu en décembre 2020

Mon avis: A 26 ans, Yujin, le narrateur, vit dans un quartier aisé de Séoul, dans un vaste duplex qu’il partage avec sa mère et son frère adoptif.

Un matin, Yujin se réveille couvert de sang. Au bas de l’escalier, il découvre le cadavre de sa mère, égorgée d’une oreille à l’autre. Sujet depuis l’enfant à des crises d’épilepsie, il n’a aucun souvenir de ce qui a pu se passer. Le cerveau engourdi, anesthésié, il comprend cependant que la police et le reste de la famille ne vont pas tarder à s’en mêler. Il tente alors, dans un contre-la-montre désespéré, de reconstituer, bribe par bribe, la soirée et la nuit précédentes, en triturant sa mémoire à court terme mais aussi ses souvenirs d’enfance et d’adolescence, là où pourrait bien se trouver la clé d’une violence psychique inouïe.

Ce roman porte bien son titre et nous immerge dans le labyrinthe de la mémoire et de l’esprit de Yujin. Celui-ci, depuis la mort brutale de son frère et de son père, a évolué dans un cadre surprotégé, sous l’œil vigilant et peu chaleureux de sa mère et de sa tante psychiatre. Peu à peu il fait remonter à la surface les raisons de cette surveillance, de ces restrictions de ses libertés, de cet engrenage d’horreur.

« Généalogie du mal » est un thriller noir et sang, un bijou d’analyse psychologique. D’une précision chirurgicale, le texte fait sans cesse osciller le lecteur entre empathie et répulsion à l’égard de Yujin. Mêlant les thèmes de la manipulation, de l’emprise, de la psychopathie, du caractère inné ou acquis du mal, j’ai trouvé ce roman dérangeant, mais fascinant et passionnant. C’est grave, docteur ?

Présentation par l’éditeur:

Yujin, vingt-six ans, se réveille un matin dans l’odeur du sang.
Jusqu’à ce jour, c’était un fils modèle qui se pliait à toutes les règles d’une mère abusive et angoissée. Que s’est-il passé la nuit dernière?? Seuls des lambeaux d’étranges images émergent de la conscience de Yujin, et le cri angoissé de sa mère. Mais appelait-elle à l’aide?? Ou implorait-elle??
Pour trouver la clé qui déverrouille sa mémoire, Yujin va devoir remonter le temps. Des années de secrets, de silence, d’une vie contrôlée dans ses moindres détails, jusqu’à ce que tout bascule.
Mais quand on a franchi la frontière interdite, il n’existe pas de retour possible.
Un thriller dérangeant et obsédant, d’une exceptionnelle acuité psychologique.

Evaluation :

Voir aussi

Antigone

Auteur: Henry Bauchau Editeur: Actes Sud – 1997 (368 pages) Prix Rossel 1997 Lu en …

%d blogueurs aiment cette page :