mardi , 15 juin 2021

Le répondeur

Auteur: Luc Blanvillain

Éditeur: Quidam – 2020 (260 pages)

Lu en novembre 2020

Mon avis: Baptiste est un jeune imitateur doué mais inconnu, sauf des rares spectateurs d’un obscur petit théâtre non subventionné. Sa vie prend un tournant aussi inattendu que radical le jour où Pierre Chozène assiste à son spectacle.

Pierre Chozène, écrivain célèbre et reconnu, voudrait pouvoir se consacrer, se concentrer pleinement sur l’écriture de son prochain livre, le plus ambitieux, le plus personnel. Sans être sans cesse dérangé par les appels de journalistes, de son éditeur, de sa fille, de son ex, ou autres importuns. Le grand écrivain a donc eu l’idée d’engager Baptiste pour répondre à sa place au téléphone, en se faisant passer pour lui. Un boulot improbable, mais que Baptiste accepte, en même temps que le téléphone portable de Chozène et un fichier des gens les plus susceptibles de l’appeler, chaque fiche étant annotée de quelques mots-clés censés aider Baptiste à appréhender l’entourage et l’univers de l’écrivain.

La mission du jeune homme, forcé de s’immiscer dans la vie privée de Chozène sans presque rien en connaître, ne tarde pas à tourner au vaudeville. Gaffes, quiproquos, approximations, extrapolations, malentendus, la situation, difficile à gérer, dérape. D’autant que Baptiste tombe amoureux d’Elsa, la fille de Chozène. Bientôt les dégâts menacent d’être irréparables.

Le roman démarre fort, drôle et caustique, rebondissant. Puis ça s’essouffle à mesure que Baptiste se pose des questions sur une possible relation avec Elsa. D’une satire d’une certaine littérature et de son monde, centrée sur Chozène, on passe en s’y engluant un peu à une bluette douceâtre dans laquelle Baptiste tient la vedette, au propre et au figuré.

Globalement c’est divertissant, même si ça manque de mordant et de profondeur, et que le vocabulaire gagnerait à être moins recherché.

Présentation par l’éditeur:

Baptiste sait l’art subtil de l’imitation. Il contrefait à la perfection certaines voix, en restitue l’âme, ressuscite celles qui se sont tues. Mais voilà, cela ne paie guère. Maigrement appointé par un théâtre associatif, il gâche son talent pour un quarteron de spectateurs distraits. Jusqu’au jour où l’aborde un homme assoiffé de silence.
Pas n’importe quel homme. Pierre Chozène. Un romancier célèbre et discret, mais assiégé par les importuns, les solliciteurs, les mondains, les fâcheux. Chozène a besoin de calme et de temps pour achever son texte le plus ambitieux, le plus intime. Aussi propose-t-il à Baptiste de devenir sa voix au téléphone. Pour ce faire, il lui confie sa vie, se défausse enfin de ses misérables secrets, se libère du réel pour se perdre à loisir dans l’écriture.
C’est ainsi que Baptiste devient son répondeur. A leurs risques et périls.

Evaluation :

Voir aussi

Ma belle-mère russe et autres catastrophes

Auteur: Alexandra Fröhlich Éditeur: Editions Piranha – 2015 (246 pages) Lu en mai 2021 Mon …

%d blogueurs aiment cette page :