mardi , 29 novembre 2022

Poids plume

Auteur: Mick Kitson

Editeur: Métailié – 26 août 2022 (368 pages)

Lu en septembre 2022

Mon avis: Angleterre, milieu du 19ème siècle, quelque part entre Birmingham et Wolverhampton.
Née dans une famille rom, dans laquelle le père est décédé récemment et la mère trop pauvre pour nourrir ses trop nombreux enfants, Annie, 7 ans, est vendue, en désespoir de cause, à Bill Perry, le champion de boxe, en échange d’une somme d’argent qui devrait permettre à sa famille de survivre quelque temps.
Même si elle lui sert de bonniche, Annie est plutôt bien tombée avec Bill, colosse aussi alcoolisé que gentil au cœur tendre. En grandissant, Annie comprend toutefois qu’elle devra apprendre à se battre, au propre et au figuré, contre les voyous en tous genres, et contre le manque d’argent et les créanciers du bar à bière exploité par Bill. Elle apprendra aussi à lire et écrire, chose rare dans le milieu dans lequel elle évolue. Autant de ressources physiques et mentales qui lui sauveront la mise plus d’une fois et l’emmèneront jusqu’aux Etats-Unis, au cours d’une vie hors du commun.

Dans une Angleterre en pleine révolution industrielle, dans un contexte de grèves d’usines, entre une classe ouvrière exploitée de manière éhontée et une aristocratie arrogante et toute-puissante, « Poids plume » est une histoire très romanesque, avec son héroïne flamboyante et ses personnages secondaires pittoresques, tous très attachants, qu’on aimerait avoir pour amis.
Inspiré par son histoire familiale, Mick Kitson nous livre, avec un grand talent de conteur, un roman rude et captivant, qui se lit à toute allure, entre bagarres et tendresse, entre coups du sort et espoir, et une pointe de féminisme.

En partenariat avec les Editions Métailié.

#Poidsplume

Présentation par l’éditeur:

À la fin du XIXe siècle, dans une Angleterre digne de Dickens et des Peaky Blinders, Annie Perry, une petite gitane abandonnée par sa famille, est élevée par un champion de boxe à mains nues, un géant aussi alcoolisé que tendre qui rêve d’ouvrir un pub.

Dans une région qui sent la bière et la boue sèche, qui subit les grèves de l’usine de clous et les caprices des Lords douteux, Annie apprendra que dans la vie il ne faut pas seulement se battre, mais il faut savoir très bien le faire.

Entre coups de poing et coups de cœur, fêtes foraines et matchs de boxe illégaux, une aventure réjouissante où l’art de l’esquive, la souplesse et la rapidité de poids plume d’une héroïne sauvage et attachante l’aideront à contourner la noirceur de la révolution industrielle et la découverte des États-Unis.

Inspiré par l’histoire de son arrière-grand-mère, Mick Kitson signe un roman lumineux où les femmes ne font pas que se défendre, elles se battent.

Evaluation :

Voir aussi

Le second disciple

Auteur: Kenan Görgün Editeur: Les Arènes – 2019 (394 pages)/Points – 2022 (384 pages) Lu …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :