lundi , 20 mai 2024

L’hirondelle des Andes

Auteur: Michel Torrekens

Editeur: Zellige Editions – 2019 (208 pages)

Lu en novembre 2023

Mon avis: A la mort de son père, Pauline, la trentaine bien entamée, décide de changer de vie : elle quitte son emploi lucratif de traductrice-interprète dans les hautes sphères des institutions européennes de Bruxelles pour partir au Pérou. Elle veut tenter de faire la lumière sur la disparition de sa mère, 30 ans plus tôt, alors que celle-ci se trouvait dans les Andes en mission humanitaire.

Au cours de son périple, Pauline, qui jusque là menait une vie confortable et superficielle, découvre un autre monde, tout en contrastes. De Lima à Cuzco en passant par des coins reculés de la Cordillère, on la suit dans ses rencontres avec celles et ceux qui la mettront sur les traces de sa mère et l’aideront (ou pas) à comprendre ce qui a poussé sa mère à préférer passer sa vie à aider des inconnus au fin fond du Pérou plutôt que de s’occuper de sa propre famille en Belgique.

Je n’ai pas cru à cette histoire. La recherche de Pauline est résolue en deux coups de cuillère à pot, tout se passe trop facilement, elle s’adapte et est acceptée trop vite, tout le monde est trop gentil et disponible pour répondre à ses questions et l’aider (et plus si affinités). Pour donner un peu d’épaisseur à cette histoire, on évite de justesse un happy end trop prévisible, mais pas la compilation des points d’intérêt du Pérou : la culture précolombienne, les paysages de montagne, les quartiers chics et branchés de Lima, l’architecture de Cuzco, les danses folkloriques, le pisco sour, le chamanisme avec une initiation à l’ayahuasca (mais attention, pas celle qu’on donne aux touristes, hein), et l’incontournable Machu Picchu (cet épisode est vraiment superflu). Et pour faire contrepoids à toutes ces beautés, on aborde tout de même la pauvreté des bidonvilles, la précarité des familles de mineurs dans la Cordillère, et surtout le contexte de guerre civile et de guérilla des années 1980-90 entre les autorités et le parti du Sentier Lumineux, contexte dans lequel a eu lieu la disparition de la mère de Pauline.

Et puis surtout je n’ai pas compris les motivations profondes de la mère, ni la décision de la fille de tout plaquer. Une histoire qui, pour moi, est trop gentille et manque de profondeur tant sur les thèmes abordés que sur la psychologie des personnages.

#LisezVousLeBelge

Présentation par l’éditeur:

À la suite du décès de son père, «Monsieur Jean», Pauline prend une décision radicale : tourner le dos à une carrière enviable et partir au Pérou où sa mère a disparu dans des circonstances troubles lors d’une mission humanitaire.
Elle atterrit à Lima et découvre la violence due à l’immense pauvreté des bidonvilles de la capitale. Comme sa mère avant elle, elle rencontre des femmes qui ont décidé de se battre pour sortir de cette misère. À leur contact, ses repères et valeurs changent peu à peu. Elle vibre également à sa vie de femme épanouie avec un archéologue qui l’initie à la vieille culture Mochica.
Elle n’en oublie pas pour autant sa quête familiale et part sur les traces de sa mère, avec comme guide Lucia, jeune Péruvienne pleine de vivacité. D’abord à Cerro de Pasco, la plus haute ville minière au monde, puis à Cuzco, l’ancienne capitale Inca. Sur sa route, Pauline croise de nombreux personnages hauts en couleur et assemble pas à pas les pièces d’un puzzle incomplet. Ce qu’elle découvrira ne correspondra à aucun des scénarios qu’elle avait imaginés.
Voyage initiatique, sierra movie, enquête dans les montagnes péruviennes, L’hirondelle des Andes invite le lecteur à découvrir une culture millénaire, à plonger dans un monde contrasté entre paysages époustouflants et réalités urbaines dérangeantes.

Evaluation :

Voir aussi

Le coeur des ténèbres

Auteur: Joseph Conrad Editeur: Le Livre de Poche – 2012 (216 pages) Lu en avril …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.