mercredi , 25 mai 2022

Abandonner un chat

Auteur: Haruki Murakami

Editeur: Belfond – 20 janvier 2022 (81 pages)

Lu en janvier 2022

Mon avis: « Abandonner un chat » est un récit autobiographique dans lequel Haruki Murakami évoque son père, et donc, en creux, lui-même aussi. Le premier souvenir qui lui vient à l’esprit et à la plume, c’est celui où, petit garçon, il est parti à vélo avec son père dans le but d’abandonner une chatte à quelques kilomètres de chez eux. Un abandon sans drame ni larmes, mais qui ne les a pas empêchés de se réjouir secrètement quand, de retour à la maison, ils ont découvert que la chatte y était revenue plus vite qu’eux ! L’auteur se remémore aussi la profonde piété de son père, son caractère silencieux et secret, et raconte comment il a cherché à découvrir et comprendre le comportement de celui-ci pendant la guerre sino-japonaise puis la deuxième guerre mondiale.
Tout en pudeur, il nous parle aussi de ses propres regrets de s’être éloigné de son père à l’âge adulte, de leur incompréhension mutuelle, de leur incommunicabilité pendant des dizaines d’années.
En 80 pages, difficile d’analyser en profondeur cette relation, qui au final n’est qu’effleurée, et c’est peut-être dommage. Il en reste un texte, joliment illustré par E. Ponzi, touchant, simple et délicat, qui ébauche le portrait sincère et nostalgique de ce père qui aura toujours été en partie inaccessible.

En partenariat avec les Editions Belfond via Netgalley.
#HarukiMurakami #NetGalleyFrance

Présentation par l’éditeur:

« Je suis le fils ordinaire d’un homme ordinaire. Ceci est parfaitement évident. Mais au fur et à mesure que j’ai approfondi cette réalité, j’ai été convaincu que nous sommes tous le fruit du hasard, et que ce qui a eu lieu dans ma vie, dans celle de mon père, tout a été accidentel. Et pourtant, nous les humains, ne vivons-nous pas en considérant comme la seule réalité possible ce qui n’est après tout qu’un simple fait dû au hasard ? »

Dans ce texte inédit en France, superbement illustré, Haruki Murakami se livre comme jamais. Au gré de ses souvenirs teintés d’une poignante nostalgie, il remonte le fil de l’histoire de son père, interroge la responsabilité de ce dernier pendant la guerre et lève le voile sur leur relation complexe…

Evaluation :

Voir aussi

L’arbre ou la maison

Auteur: Azouz Begag Editeur: Julliard – 2021 (304 pages) Lu en avril 2022 Mon avis: …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :