jeudi , 9 juillet 2020

Citation – extraite de “J’ai épousé un communiste” (Philip Roth)

Editeur: Folio – 2001

j'ai épousé

“Rien n’est plus fatal à l’art que le désir de l’artiste de prouver qu’il est bon. Quelle tentation terrible, l’idéalisme! Il faut que vous parveniez à maîtriser votre idéalisme, et votre vertu tout autant que votre vice, il faut parvenir à la maîtrise esthétique de tout ce qui vous pousse à écrire au départ: votre indignation, votre haine, votre chagrin, votre amour! Dès que vous commencez à prêcher, à prendre position, à considérer que votre point de vue est supérieur, en tant qu’artiste vous êtes nul, nul et ridicule! Pourquoi écrire ces proclamations? Parce que quand vous regardez autour de vous vous êtes “choqué”?Parce que quand vous regardez autour de vous vous êtes “ému”? Les gens renoncent trop facilement, ils truquent leurs sentiments. Ils veulent éprouver des sentiments tout de suite, alors ils sont “choqués”, ils sont “émus”, c’est le plus facile. Et le plus bête.” (p.303)

%d blogueurs aiment cette page :