mardi , 16 août 2022

Hygiène de l’assassin

Auteur: Amélie Nothomb

Editeur: Albin Michel – 1992 (199 pages) ou Le Livre de Poche – 2004 (224 pages)

Lu en juillet 2022

Mon avis: En cette fin d’année 1990, le monde de la littérature est secoué par l’annonce de la mort, dans un délai de deux mois, du prix Nobel Prétextat Tach, aussi obèse que misanthrope et cynique. Généreusement odieux, il accorde à cinq journalistes l’insigne privilège de venir l’interviewer, tour à tour. Les quatre premiers se font retourner comme des crêpes quasiment instantanément et prennent aussitôt leurs jambes à leur cou, épouvantés par tant de méchanceté. La cinquième, Nina, s’avère autrement plus coriace et résistante. Non seulement elle connaît parfaitement l’oeuvre de Tach, mais elle a enquêté sur son passé et sa jeunesse mystérieuse, découvrant le secret du Grand Ecrivain, qu’elle n’aura de cesse de lui faire avouer.

Premier roman d’Amélie Nothomb, « Hygiène de l’assassin » est une joute oratoire vertigineuse, un jeu de cache-cache verbal dont l’acidité sera peut-être fatale à ses protagonistes ambigus. Un dialogue rageur, pervers et intense, dans un style soutenu, qui interroge sur la perte de l’innocence et le sens de la littérature et de la lecture. Jubilatoire.

Présentation par l’éditeur:

Prétextat Tach, prix Nobel de littérature, n’a plus que deux mois à vivre. Des journalistes du monde entier sollicitent des interviews de l’écrivain que sa misanthropie tient reclus depuis des années. Quatre seulement vont le rencontrer, dont il se jouera selon une dialectique où la mauvaise foi et la logique se télescopent. La cinquième lui tiendra tête, il se prendra au jeu.
Si ce roman est presque entièrement dialogué, c’est qu’aucune forme ne s’apparente autant à la torture. Les échanges, de simples interviews, virent peu à peu à l’interrogatoire, à un duel sans merci où se dessine alors un homme différent, en proie aux secrets les plus sombres.
Dans ce premier roman d’une extraordinaire intensité, Amélie Nothomb manie la cruauté, le cynisme et l’ambiguïté avec un talent accompli.

Evaluation :

Voir aussi

Un pied au paradis

Auteur: Ron Rash Editeur: Editions du Masque – 2009 (350 pages) ou Folio – 2019 …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :