mardi , 20 octobre 2020

Ici et maintenant

Auteur: Pablo Casacuberta

Éditeur: Métailié – 2016 (176 pages)

Lu en septembre 2020

Mon avis: Ici et maintenant, c’est un âge compliqué pour Máximo Seigner, 17 ans. Jeune homme encore un peu enfant et pressé de devenir adulte, Máximo est un adolescent solitaire, introverti, cérébral, qui se passionne pour les revues scientifiques et collectionne les coupures de presse pour amasser toutes sortes de connaissances érudites plus ou moins inutiles, mais qui l’aideront, pense-t-il, à comprendre la vie. Parce que justement, Máximo sent bien qu’il y est peu adapté, à la vie. Il passe la majeure partie de son temps dans sa tête, pour fuir le monde extérieur. Mais même dans son imagination débordante, l’espace devient trop petit et ne lui suffit plus pour échapper à la présence étouffante de sa mère, à celle de son horripilant petit frère, enfant gâté et préféré de la précédente, ni à celle de son oncle Marcos, le frère de son père, omniprésent dans leur foyer depuis que celui-ci est parti. Oui, le père est aux abonnés absents, et c’est ce vide qui pèse le plus sur les épaules de Máximo. Qui, poussé par sa mère et par le manque d’air, se porte candidat pour un job de groom dans un hôtel “de classe internationale”, pour la durée des vacances scolaires. Rien qu’avec son nom, l’hôtel Samarcande fait fantasmer Máximo. Il déchantera bien vite au vu de l’aspect désuet des lieux, mais sa déception sera compensée par l’accueil chaleureux que lui réserve Camila, la propriétaire de l’hôtel. S’ensuivront 24 heures qui bouleverseront la vie de Máximo et qui marqueront son entrée dans le monde des adultes sur un mode tragi-cocasse.
Roman d’apprentissage truculent, touchant, sensible et intelligent, “Ici et maintenant” décrit avec beaucoup de justesse et de finesse le déclic, la charnière, le moment précis où l’adolescent devient homme, et le prix que lui coûte ce passage. Les portraits des uns et des autres sont admirablement croqués et on se balade avec délectation dans les méandres des pensées de Máximo. On trouve dans ce roman les mêmes thèmes que dans “Une santé de fer” : le père absent, la mère oppressante, le fils enfermé dans sa bulle d’intellect, qui se voit tout à coup confronté à l’irruption du destin dans son existence étriquée, et obligé de décider ou pas de plonger une fois pour toutes dans la “vraie” vie. “Ici et maintenant“, un roman (ou un moment) très court, mais riche en possibles et en intelligence.

Présentation par l’éditeur:

Employé de classe internationale pour hôtel de classe internationale. L’hôtel Samarcanda recrute un nouveau groom. Máximo, dix-sept ans, trois poils de barbe, bien décidé à sortir de l’enfance, se porte candidat. Adolescent solitaire, obsessionnel, passionné par la lecture de revues scientifiques et fasciné par les mécanismes de sa pensée, il est convaincu que cette expérience sera sa véritable entrée dans le monde des adultes.

Comme souvent rien n’est conforme à ce qui était prévu, et c’est tant mieux. Passé et futur se bousculent et forment un précipité subtil et drôle, où l’on résout à la fois le mystère de l’origine tout en sautant dans l’inconnu – l’amour peut-être ? Où l’on découvre aussi que personne n’est exactement celui qu’on croit : il faut être indulgent. Et même tendre.

Ce court roman époustouflant de maîtrise, splendidement écrit, est une des plus belles choses qu’il nous ait été donné de lire sur l’art délicat de grandir.

Evaluation :

Voir aussi

Les Graciées

Auteur: Kiran Millwood Hargrave Éditeur: Robert Laffont – 20 août 2020 (400 pages) Lu en …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :