mardi , 29 novembre 2022

Ô pays, mon beau peuple!

Auteur: Ousmane Sembène

Editeur: Les Presses de la Cité – 29 septembre 2022 (288 pages)

Lu en octobre 2022

Mon avis: Quelque part au début des années 50, alors que le Sénégal est encore une colonie française, Oumar Faye revient au pays, dans sa Casamance natale. Âgé d’à peine 30 ans, il a passé plusieurs années en France, dont quatre à faire la guerre contre l’Allemagne, et le reste à fréquenter des cercles progressistes (lire : « bolcheviques », comme disaient certains à l’époque). Il y a rencontré Isabelle, jeune Française, qu’il a épousée.
Or donc, Oumar revient maintenant au pays pour s’y installer définitivement avec Isabelle. L’arrivée de ce couple mixte provoque rumeurs et réactions en tous genres, pas vraiment positives, et suscite surtout l’incompréhension générale. Un Noir qui épouse une Blanche, voilà qui est trop inédit pour l’entourage d’Oumar, baigné de traditions immuables et de religion.
Comme si cette défiance n’était pas suffisante, Oumar décide de bâtir sa propre maison à l’écart de celle de ses parents, et de se lancer dans l’agriculture. Son dynamisme heurte l’immobilisme ambiant, incompatible avec toute idée de développement et d’émancipation. Les aspirations au changement d’Oumar sont également mal vues par l’administration coloniale, à qui le statu quo convient parfaitement.
Cruel, ce roman raconte le combat d’un homme progressiste mais trop seul et trop en avance sur son temps, et dresse le portrait d’un pays qui commence très lentement à se sentir tiraillé entre fatalisme et besoin de changement, entre soumission aux colons et frémissement indépendantiste. Il est aussi question de racisme, de machisme, de religion, de conflits entre générations.
Publié en 1957 (soit trois ans avant l’indépendance du Sénégal), ce roman n’est donc pas une relecture a posteriori du processus de décolonisation. Malgré une narration qui m’a semblé parfois confuse, et des personnages peu incarnés, et même s’il parle d’une époque révolue, il reste intéressant sur les plans historique et sociologique.

En partenariat avec les Editions Les Presses de la Cité via Netgalley.

#Ôpaysmonbeaupeuple #NetGalleyFrance

Présentation par l’éditeur:

À la veille de l’indépendance du Sénégal, Oumar Faye revient dans son village natal après huit ans d’absence, accompagné de son épouse blanche. Aussitôt, sous l’arbre à palabres, les commérages vont bon train. Oumar tente de semer sur la terre de ses ancêtres les graines d’un esprit nouveau, que ce soit parmi les paysans ou ses proches : son père, imam ; sa mère, qui pratique encore les rites des anciens ; ses amis, qu’ils soient instituteurs ou médecins – blancs ou noirs.

Cette aventure humaine pleine de fraîcheur et de vigueur finira cependant tragiquement… Un roman subversif et engagé qui dresse le portrait d’une Afrique en pleine mutation, désireuse de se libérer du poids de ses traditions.

Evaluation :

Voir aussi

Le second disciple

Auteur: Kenan Görgün Editeur: Les Arènes – 2019 (394 pages)/Points – 2022 (384 pages) Lu …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :