mardi , 16 août 2022

Par-delà l’attente

Auteur: Julia Minkowski

Editeur: J.-C. Lattès – 24 août 2022 (224 pages)

Lu en juin 2022

Mon avis: 29 septembre 1933, Cour d’assises du Mans. Peu après minuit et les dernières plaidoiries, les jurés se sont retirés pour délibérer. Ils doivent répondre à cette question principale, capitale même, puisque à l’époque la guillotine se charge encore d’exécuter le verdict : les deux sœurs Papin, employées comme bonnes dans une famille bourgeoise de la ville, sont-elles coupables d’avoir tué leurs patronnes, la mère et la fille ? Les faits sont clairs, les aveux obtenus, mais il y a néanmoins matière à s’interroger : meurtres conscients ou coup de folie ? L’ascendant de l’aînée était-il si puissant que sa cadette ait pu agir sous emprise ? Me Germaine Brière, avocate de l’aînée des sœurs, s’est posé toutes ces questions et a décidé de plaider la folie pour tenter de sauver la tête de sa cliente.

Pendant le délibéré, l’avocate attend anxieusement, doutant a posteriori de sa stratégie, par moments certaine d’avoir convaincu les jurés, à d’autres persuadée d’avoir échoué. La vie de sa cliente est en jeu, mais sa propre réputation aussi : le triomphe et les honneurs, ou la honte et l’échec impardonnable pour une femme dans ce milieu encore presque exclusivement masculin. Pourtant, à 36 ans, Me Brière est brillante, et même respectée, mais cette fois l’incertitude est totale. Son esprit inquiet s’évade, et elle se remémore son parcours, de ses études à Paris à sa carrière vouée à défendre les gens de peu dans un milieu de notables, en passant par son inscription, obtenue de haute lutte, au barreau du Mans. Un parcours semé d’embûches, dans une profession où « être femme était déjà en soi une transgression ». Des combats et des épreuves, des victoires et des satisfactions, des amitiés et des amours, c’est la vie privée et professionnelle de cette jeune femme en avance sur son temps que l’auteure nous raconte en même temps que le procès des sœurs Papin.

Le récit est fluide, le style agréable, précis sans être trop technique. Il restera le mystère entourant le mobile des meurtres, et la question de savoir quel aurait été le verdict si une expertise psychiatrique digne de ce nom avait été menée. Même si je ne l’ai pas trouvé totalement attachante, il s’agit surtout de (re)mettre en lumière une femme de convictions, pionnière dans la féminisation de la Justice.

En partenariat avec les Editions J.-C. Lattès via Netgalley.

#Pardelàlattente #NetGalleyFrance

Présentation par l’éditeur:

Le Mans, 29 septembre 1933. Maître Germaine Brière prononce les derniers mots de sa plaidoirie. Sur le banc des accusés, les sœurs Papin, les deux bonnes qui ont tué leurs patronnes. Il est minuit passé, les jurés rejoignent la salle des délibérations.
Dans le palais désert, Germaine attend le verdict. Elle se remémore les combats de sa vie. Bientôt, elle sera l’avocate qui a sauvé les domestiques assassines ou celle qui a échoué face à une justice d’hommes et de notables. Le triomphe ou la honte. Ne reste qu’à espérer…
Au cœur d’un fait divers qui ne cesse de fasciner, Julia Minkowski brosse le portrait d’une femme libre et révoltée.
En nous plongeant dans la psyché de sa consœur, figure oubliée de l’histoire, maître Julia Minkowski déploie avec maestria sa plume de romancière dans un premier texte puissant et vibrant.

Evaluation :

Voir aussi

L’œil du héron

Auteure: Ursula Le Guin Editeur: Les Moutons Electriques – 2021 (172 pages) Lu en juillet …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :