jeudi , 28 octobre 2021

Dans le tram

Auteur: Benito Pérez Galdós

Editeur: Editions de la Reine Blanche – 1er septembre 2021 (56 pages)

Lu en septembre 2021

Mon avis: Imaginez-vous, au 19ème siècle, assis dans un tram, embarqué pour un trajet vers l’autre bout de la ville.

Vous y rencontrez une connaissance, commère hors pair, qui vous raconte l’histoire d’une comtesse, de son amant, du mari et d’un vilain maître-chanteur. Histoire dont vous ne connaîtrez pas la fin, puisque la commère en question doit descendre au prochain arrêt sans avoir terminé son récit.

Toujours dans le tram, vous tombez alors sur un bout de gazette déchirée, et vous lisez un extrait de roman-feuilleton, qui parle d’une comtesse et d’un majordome jouant les corbeaux…

Et puis, comme le trajet est long et qu’il fait chaud, vous somnolez et vous rêvez d’un comte, d’une comtesse et de thé empoisonné…

Vous vous réveillez en sursaut, et vous regardez par la fenêtre. Vous apercevez un individu qui correspond exactement à la description du majordome dans le feuilleton du journal…

A l’arrêt suivant, deux types s’installent face à vous dans le tram et se mettent à parler d’une femme poignardée par un mari jaloux…

Et puis… et puis… Les coïncidences s’accumulent au cours du trajet, la confusion se fait dans votre esprit, vous divaguez, vous êtes obsédé par cette histoire dont vous voulez connaître le dénouement à tout prix, vous songez à alerter la police, mais…cette histoire est-elle réelle, ou est-ce votre imagination qui part en vrille ? Troublant…

Au rythme du tram et des voyageurs qui montent et descendent, Benito Pérez Galdós (1843-1920) nous emmène avec beaucoup de fantaisie dans une lecture jouissive, aux confins du roman policier, de la comédie et de la littérature populaire. Une nouvelle tourbillonnante, qui se déroule dans le huis-clos d’un tram, le temps d’un trajet, et où la réalité et la fiction s’emmêlent par la force de l’imagination.

La prochaine fois que vous prendrez un transport en commun, soyez prudents et pensez à (ne pas trop) laisser divaguer votre esprit…

En partenariat avec les Editions de la Reine Blanche via une opération Masse Critique de Babelio.

Présentation par l’éditeur:

Dans cette nouvelle, Benito Pérez Galdós s’amuse… Le temps d’un voyage aller-retour dans un tram madrilène, il nous montre combien ce que nous lisons affecte notre état d’esprit, combien il nous est facile de tomber dans le piège de la fiction. Se jouant de la littérature populaire, le grand romancier espagnol du XIXe siècle mêle comédie et roman policier, sans toutefois oublier la poésie et la réflexion sur la condition humaine.

Evaluation :

Voir aussi

Mendelssohn est sur le toit

Auteur: Jiri Weil Editeur: Le Nouvel Attila – 2020 (304 pages) Lu en septembre 2021 …

2 commentaires

  1. Je connaissais ses roman, « Tristana » et « Fortunata et Jacinta », mais pas cette nouvelle, qui est pourtant bien tentante… Un voyageur, au XIXe siècle, en tram… et cela en Espagne (Madrid?), je suppose? Merci pour la présentation!

    • C’était une découverte pour moi, qui donne envie d’en lire d’autres de cet auteur. Oui, le trajet en tram se déroule bien à Madrid.
      Merci pour votre passage sur le blog 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d bloggers like this: