jeudi , 23 septembre 2021

La félicité du loup

Auteur: Paolo Cognetti

Editeur: Stock – 1er septembre 2021 (216 pages)

Lu en août 2021

Mon avis: Fausto, 40 ans, écrivain, en instance de divorce. Il se cherche.

Silvia, 27 ans, ancienne libraire, libre comme l’air. Elle se cherche aussi.

Ils ne se connaissent pas, mais ils ont un point commun : ils ont trouvé refuge à Fontana Fredda, petite station de ski du Val d’Aoste, et travaillent, l’un comme cuisinier, l’autre comme serveuse, au restaurant d’altitude tenu par Babette, elle-même sur place depuis des années, mais qui pourrait bientôt s’en aller chercher un ailleurs, pour s’y (re)chercher elle-même.

Evidemment Fausto et Silvia vont s’aimer le temps de la saison hivernale, et puis s’en retourner à leurs affaires, l’un à Milan pour régler son divorce, l’autre pour travailler dans un refuge à 3500m d’altitude au pied d’un glacier, pour la saison d’été. Se sont-ils promis de se retrouver ? Peut-être…

A cette histoire d’amour s’entremêlent des histoires d’amitié, des histoires de famille et, puisqu’on est chez Paolo Cognetti, des histoires de montagnes. De la petite station de ski familiale à la fourmilière d’un camp de base dans le massif du Mont Rose, la roche, la neige, la glace sont les mêmes, amies ou ennemies, puissantes, totalement indifférentes au sort des humains. Abri, évasion, danger, défi, gagne-pain, chacun des personnages se représente la montagne en fonction de ses propres désirs ou espoirs. Et dans un environnement aussi éprouvant, dieu sait ce qu’il faut de supplément d’âme pour les réaliser.

Ce supplément d’âme, on le trouve aussi dans la plume de Paolo Cognetti. Avec une grande sobriété dans l’écriture, cet amoureux de la montagne nous emmène dans des décors grandioses et dans l’intimité des cœurs, à la rencontre de sentiments forts mais peut-être aussi fugaces que les saisons ou le loup qui passent. Malgré des thèmes communs (désir de communion avec la Nature, humilité de l’homme face à la montagne, amitié, solitude, quête personnelle, nostalgie,…) et une écriture aussi belle, j’ai trouvé que “La félicité du loup” était moins poignant, avait moins de souffle et d’épaisseur que “Les huit montagnes”, précédent roman de l’auteur. Il en reste cependant une histoire et des personnages attachants, et une échappée belle vers un horizon de cimes enneigées.

En partenariat avec les Editions Stock via Netgalley.

#Lafélicitéduloup #NetGalleyFrance

Présentation par l’éditeur:

Fausto a quarante ans, Silvia en a vingt-sept. Il est écrivain, elle est artiste-peintre. Tous deux sont à la recherche d’un ailleurs, où qu’il soit. Alors que l’hiver s’installe sur la petite station de ski de Fontana Fredda, au cœur du val d’Aoste, ils se rencontrent dans le restaurant d’altitude Le Festin de Babette. Fausto fait office de cuisinier, Silvia, de serveuse. Ils se rapprochent doucement, s’abandonnant petit à petit au corps de l’autre, sans rien se promettre pour autant. Alors qu’arrive le printemps et que la neige commence à fondre, Silvia quitte Fontana Fredda pour aller toujours plus haut, vers le glacier Felik, tandis que Fausto doit redescendre en ville rassembler les morceaux de sa vie antérieure et finaliser son divorce. Mais le désir de montagne, l’amitié des hommes et des femmes qui l’habitent et le souvenir de Silvia sont trop forts pour qu’il résiste longtemps à leur appel.

Après le succès mondial des Huit Montagnes, Paolo Cognetti revient sur ses sommets bien-aimés avec un éblouissant roman d’amour, véritable ode à la montagne tour à tour apaisante, dangereuse, imprévisible et puissante.

Evaluation :

Voir aussi

Hôtel Berlin 43

Auteur: Vicki Baum Editeur: Métailié – 9 septembre 2021 (280 pages) Lu en août 2021 …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :