mardi , 21 août 2018
Accueil / Etoiles / 3 étoiles / Les Feller

Les Feller

Auteur: Susanna Fogel

Editeur: HarperCollins – 2018 (191 pages)

Lu en mai 2018

Mon avis: Voici un roman épistolaire qui a la particularité de ne l’être… qu’à moitié. Dans ce sens qu’il ne s’agit pas d’un échange de correspondance, mais d’un recueil de courriers (lettres, mails, textos,…) adressés à une certaine Julie Feller, sans que celle-ci y réponde, en tout cas jamais directement. Une correspondance multiple mais à sens unique, donc, dans laquelle une foule de personnages (famille, amis, morts, vivants, humains, animaux ou objets inanimés) écrivent à Julie et nous racontent sa vie par petites touches, de son enfance jusqu’à ses 35 ans environ. Un portrait en creux qui nous apprend que Julie rêve d’écrire un roman mais, en attendant l’inspiration, se contente de boulots alimentaires, cherche l’amour sur Tinder, refuse de se voir en future mère au foyer mais pense néanmoins à faire congeler ses ovocytes, juste au cas où. Une jeune femme moderne comme tant d’autres, avec des rêves, des projets, des ambitions, des doutes et des questions existentielles. Et avec une famille assez barrée, dont elle apparaît comme le seul membre à peu près sensé (quoi qu’en pense son hamster qu’elle a noyé quand elle était enfant) : un père bipolaire narcissique et condescendant, une mère naïve et envahissante, une petite soeur ouverte à toutes les expériences sensorielles et adepte du langage SMS, voilà les principaux expéditeurs de missives, et l’auteure réussit à utiliser un style et un ton bien distincts pour chacun d’eux.
Bien sympathique, tout cela. Mais l’originalité du livre est aussi son point faible : on n’entend jamais la voix ou les pensées de Julie, ce qui fait d’elle le personnage avec le moins d’épaisseur de l’histoire, et qui ne m’a pas donné envie de m’y attacher. N’attendez pas non plus beaucoup d’action : rien de trépidant, peu de rebondissements, et parfois le même épisode est raconté de plusieurs points de vue, ce qui peut être réjouissant mais donne une impression de répétition.
Avec des personnages amusants ou agaçants, déjantés ou conformistes, tous un peu stéréotypés, ce roman est distrayant et léger. Un peu trop peut-être, parce que je reste sur ma faim.

En partenariat avec les éditions HarperCollins via Netgalley.

Présentation par l’éditeur:

Vous pensez que votre famille est cinglée ? Bonne nouvelle : vous n’êtes pas seul(e).
Une mère juive envahissante ; un père narcissique qui adore faire sentir sa supériorité intellectuelle à son prochain; une sœur délurée au langage SMS; une grand-mère hilarante et jamais à courts de ragots; une belle-mère chinoise qui ne se prive pas pour donner des conseils pour attirer les hommes…
Les Feller forment une famille attachante, braillarde, déjantée et absolument imparfaite. Par le biais de lettres joyeuses, intrusives et toujours drôles, ils ne vont cesser de s’immiscer dans la vie de Julie, jeune femme des temps modernes et aspirante écrivain, exact pendant de Lena Dunham dans Girls.

Evaluation :

Voir aussi

Les heures rouges

Auteur: Leni Zumas Editeur: Presses de la Cité – 16 août 2018 (408 pages) Lu …

2 commentaires

  1. En toit cas, un livre qui permet de passer un agréable moment ! Et c’est déjà pas mal.

%d blogueurs aiment cette page :