jeudi , 1 octobre 2020

Archives de tags : Kenneth Cook

Outback

Auteur: Kenneth Cook Éditeur: J’ai lu – 2020 (283 pages) Lu en juin 2020 Mon avis: “Outback“, c’est du Kenneth Cook et pourtant c’est une déception. On est bien loin du coup de cœur de “Cinq matins de trop“, son premier roman, grâce auquel j’avais découvert cet auteur. Pourtant ici …

En savoir plus »

Le koala tueur et autres histoires du bush

Auteur: Kenneth Cook Editeur: Le Livre de Poche – 2011 (224 pages) Lu en octobre 2019 Mon avis: Si vous comptez vous rendre prochainement dans le bush australien, ne lisez pas ce recueil de nouvelles. Vous n’oseriez plus y mettre les pieds ou, si vous y alliez quand même, vous …

En savoir plus »

Par-dessus bord

Auteur: Kenneth Cook Editeur: Le Livre de Poche – 2012 (216 pages) Lu en mars 2017 Mon avis: Ca y est, Kenneth Cook a encore frappé. Après l’Outback de « Cinq matins de trop » et les plages des environs de Sydney dans « A coups redoublés », voici qu’il nous emmène à Bernadine, petit …

En savoir plus »

A coups redoublés

Auteur: Kenneth Cook Editeur: Le Livre de Poche – 2013 (144 pages) Lu en octobre 2016 Mon avis: Amie lectrice qui, comme moi, fantasme encore et toujours sur le mythe du surfeur australien grand-beau-blond-musclé-plein-de-santé-et-de-dents-blanches-made-by-Pepsodent, passe ici ton chemin, ta désillusion serait aussi grande que ce pays-continent. En effet, l’hôtel-bar-discothèque Calpe, perdu …

En savoir plus »

Cinq matins de trop

Auteur: Kenneth Cook Editeur: Le Livre de Poche – 2010 (224 pages) Lu en 2013 Mon avis: « Le choix entre se tuer ou ne pas se tuer. Il n’avait que cette décision à prendre. » Sous des allures shakespeariennes, voilà l’alternative extrême qui s’offre à John Grant au bout des …

En savoir plus »

La vengeance du wombat et autres histoires du bush

Auteur: Kenneth Cook Editeur: Le Livre de Poche – 2012 (216 pages) Lu en 2013 Mon avis: Toujours à la poursuite du mythe australien et toujours fantasmant sur le non moins mythique surfeur australien-blond-sable chaud genre Simon Baker (vous savez, « The Mentalist »), il faut bien reconnaître que, caramba, …

En savoir plus »